Adopter un chien : ce qu’il faut savoir

Tout le monde sait que le chien est le meilleur ami de l’homme. Il est avec le chat l’animal le plus domestiqué. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il sera facile de s’en occuper. En effet, différentes mesures sont à prendre avant de se lancer dans l’adoption d’un chien. Voici alors quelques informations à savoir pour que l’adoption du chien ne tourne au désastre.

Etre prêt à l’aimer

Le chien est un animal de compagnie qui est très utile. En quelque sorte, c’est un membre à part entière de la famille. Mais tout le monde n’a pas forcément les mêmes goûts, même au sein d’une même famille. Il faut alors s’assurer que chaque membre de la famille est pour le fait d’adopter un chien. S’il y en a un qui n’aime pas du tout les chiens, cela risque de poser des problèmes aussi bien au chien qu’au sein de la famille.

Avoir un bon budget

Un chien ne mange pas de la terre. Par conséquent, son alimentation requiert un certain investissement, sinon il risque d’être mal nourri. La quantité et la qualité de sa nourriture doivent parfaitement être respectées. A part la nourriture, il faudra aussi penser à lui procurer des jouets, des colliers, le faire vacciner, l’emporter régulièrement chez le vétérinaire, etc.

S’engager pour le long terme

En moyenne, un chien vit entre 10 et 20 ans, selon la race. Le fait d’adopter un chien constitue donc un engagement pour le long terme. Si l’on est sûr de pouvoir s’occuper de lui pendant tout ce temps, il n’y a aucun problème. Mais si au bout d’une ou deux années on va l’envoyer au refuge, cela n’en vaut pas la peine.

Accompagner son épanouissement

Le chien est un animal intelligent, mais il est nécessaire de l’assister pendant qu’il grandit. Eduquer un chien requiert une grande patience car il ne pourra pas assimiler tout ce qu’on lui demande en une seule fois. Il faut également veiller à jouer avec lui, faire des exercices avec lui, le promener, etc.

Prévoir les absences

Le chien est un animal fidèle et il tient beaucoup à son maître. Le fait qu’on le laisse seul pendant toute la journée est déjà suffisant pour le déprimer. Il sera donc nécessaire de trouver quelqu’un qui en prendra soin jusqu’à l’arrivée du propriétaire. Pendant les vacances, s’il est impossible de l’emporter avec soi, il vaut mieux trouver quelqu’un chez qui le déposer temporairement jusqu’à ce que l’on soit de retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Navigation