Auteur : Amélie

Les 7 races de chats les plus populaires dans le monde entier

Câlins, félins, malins, voilà autant de qualificatifs correspondants à nos amis les chats ! Ces animaux sont désormais devenus des membres à part entière de familles dans le monde entier. Nous recommandons toujours de choisir un chat qui correspond à votre style de vie. Mais si vous souhaitez ajouter un ami félin à votre famille, l’une des 7 races de chats les plus populaires suivantes peut faire votre bonheur.

L’european Shorthair

Le chat européen est considéré comme l’ancêtre de tous les chats. Avec un comportement calme et doux, cette race reste également active et enjouée. Ces matous sont très adaptés à la vie de famille avec la bonne quantité de divertissement et de stimulation. Mais ils apprécient aussi la vie en extérieur.

Le Maine Coon

Ces chats très longs et musclés sont l’une des races de chats, les plus grandes du monde. Ainsi, ils ne conviennent pas aux propriétaires qui recherchent la discrétion d’un chat de petite taille. Le Maine Coon est gai, affectueux et s’entend bien avec les enfants. C’est un animal de compagnie idéal pour une famille nombreuse. Les propriétaires de Maine Coon aiment cette race pour son pelage majestueux et son caractère affirmé.

Le persan

Le petit nez aplati et le manteau épais distinguent ces chats d’origine iranienne. Les persans ont un tempérament calme et doux et un amour pour les siestes. Ce qui en font un compagnon idéal pour une famille plus posée mais aimante. Combinés à leur beauté, il n’est pas surprenant qu’ils soient l’une des races de chats les plus sollicitées.

Le Bengal

Le Bengal est un chat très actif et curieux qui aime chasser. Ces chats se caractérisent par leur apparence sauvage, semblable à celle d’un léopard. Ce qui en fait un chat très connu et attrayant du point de vue esthétique. En dépit de ses origines sauvages, cette race peut être très affectueuse, en particulier avec les enfants et les autres animaux. Les Bengal sont également connus pour être intelligents, doux et sensibles.

Le Birman

Considéré comme le résultat d’un croisement entre le siamois et le persan, le Birman est un grand chat aux yeux bleus, au comportement tendre et attachant. Ces chats sont curieux et joueurs et ils aiment suivre leur propriétaire pour attirer l’attention. Ce sont également des races de grande taille.

Le Ragdoll

Avec le Maine Coon, le Ragdoll est également l’une des plus grandes races de chats. Répandus dans le monde entier, ils ont une disposition gentille et douce. Adopter un chat Ragdoll est vivement recommandé pour les ménages où règne la tranquillité.

Le chat des forêts norvégiennes

Cette grande et majestueuse race norvégienne porte un pelage épais qui lui confère une stature impressionnante. Il a un physique robuste et musclé, avec des pattes arrière plus longues conçues pour la chasse et l’escalade. Il est indépendant et désireux de chasser et d’explorer. Mais le chat des forêts norvégien aura également le plaisir de partager de nombreux moments d’affection avec son propriétaire.

Comment apprendre à son chien à se mettre couché ?

Le « couché » est un ordre important à apprendre au chien et pourtant, beaucoup de maîtres se contentent uniquement du « assis ». En effet, se mettre couché est un signe de soumission pour le chien, mais aussi de confiance.

Accepter cette vulnérabilité sur simple ordre de son maître équivaut un beau témoignage d’amour et un grand contrôle de son excitation naturelle.

Comment apprendre au chien à se coucher ?

Pour tous ces ordres de base, vous ne devez jamais le faire par violence ou en utilisant des accessoires d’éducation. Les colliers de dressage que l’on trouve des sites comme celui-ci sont dédiés à punir de l’agressivité, à faire cesser une fugue ou à stopper des aboiements.

L’éducation du couché est bien plus efficace avec les méthodes positives. Demandez à votre chien de se mettre assis. Une fois qu’il est assis, réussissez votre prouesse grâce à son obsession de la nourriture. Montrez-lui une croquette en maintenant l’ordre de rester assis.

Puis, venez la mettre entre ses pattes avant. Le chien va alors se pencher pour l’attraper. Avancez-la devant lui en la maintenant proche du sol. Pour l’atteindre, il se retrouve alors obligé de s’étendre. Dites à ce moment « couché » et vous pouvez, au départ, l’aider en appuyant un peu sur son dos pour qu’il se retrouve parfaitement allongé.

Renouvelez l’exercice plusieurs fois par jour. Les chiens étant intelligents, ils comprennent vite le fonctionnement et en quelques semaines, le simple mot « couché » suffira pour obtenir qu’il s’allonge. La queue battant dans tous les sens et attendant sa friandise avec joie, il aura totalement oublié que cette position n’est pas la plus confortable.

Puis, commencez à dire cet ordre quand vous êtes dehors ou lors d’une situation stressante. Quand il vous écoute, alternez entre les caresses / mots de félicitations et les friandises pour le récompenser. Cela évitera de devoir sans cesse sortir avec des friandises ou de le faire grossir…

Généralement, vous réussirez à obtenir des beaux « couchés » en moins de deux mois avec de jeunes chiens ou ceux à l’écoute.

En vidéo, c’est encore plus facile de comprendre la technique d’apprentissage !

Quand utiliser cette technique ?

Cette technique est drôle quand vous souhaitez montrer à des enfants ou des amis que vous êtes un bon maître et qu’il vous écoute… Mais, ce n’est pas un jeu de cirque. Il y a de vrais intérêts à apprendre cette consigne au chien.

La première est de calmer son excitation face à un autre chien ou un humain. Quand il tire comme un fou ou jappe pour les voir, demandez-lui de se coucher. Restez à distance s’il le fait pour un autre animal afin de ne pas le mettre dans une situation de dominé non naturelle.

Cela peut aussi être fait quand vous attendez chez le vétérinaire ou que vous souhaitez laisser le chien dans une situation d’attente. Par exemple, si vous allez à la boulangerie et que l’animal est interdit dans l’enceinte, faites-le s’allonger à l’entrée de la boutique le temps que vous achetiez votre pain.

En quelques mois, cette position peut même devenir un comportement réconfortant pour le chien. L’associant à des félicitations futures de votre part et, il faut l’avouer, confortable, le couché accompagne alors son quotidien comme le rappel.

Labrador ou Husky : quel chien choisir pour une famille ?

Il est parfois difficile de bien choisir un chien de race pour sa famille. Il faut prendre en compte de nombreux paramètres tels que la cohabitation avec les enfants, l’environnement dans lequel il va se sentir épanoui, l’aspect physique et le caractère du chien et bien d’autres encore. Dans cet article, nous allons comparer le Labrador et le Husky Sibérien.

Lequel d’entre eux choisir pour votre famille ? Suivez le guide !

Aspect et comportement physiques

Originaire de Sibérie, une région froide, le Husky fut longtemps utilisé par les Indiens comme chien de traîneau. À l’allure d’un loup, mais avec une queue recourbée et qui ne retombe pas, le Husky Sibérien est un chien travailleur, endurant et intelligent.

Malgré qu’il soit hyperactif, le Husky est très calme et jovial quand il a sa dose d’activités dans la journée. Indépendant, mais non moins solitaire, il aime vivre en groupe. Il apprécie les enfants et se montre sociable avec ses congénères. En raison de sa fidélité à son maître, vous devrez donc être toujours présent à ses côtés. Il peut aussi devenir un chien de garde bien qu’il aime les étrangers.

Quant au Labrador Retriever, il s’agit ici d’un chien anglais venant de l’île de Terre-Neuve. Bien connu pour sa robe jaune (sable), noir ou chocolat, le Labrador a des oreilles en arrière et tombantes sur les côtés de sa tête. C’est à la fois un chien de chasse, un chien de compagnie et un chien d’assistance.

Il aime être entouré des enfants et il sait également vivre avec ses congénères. Bien qu’il ait une taille plus grande par rapport au Husky, le Labrador n’est pas craintif. Au contraire, il est affectueux, doux et joueur. C’est également un excellent nageur et il vous suffit de lui fournir une piscine pour vous en rendre compte… Donc, vous n’aurez pas de soucis pour l’emmener à la plage.

Conditions de vie et éducation

Le Husky Sibérien est en mesure de s’adapter à la majorité des conditions de vie tant que vous lui offrez la liberté de se dépenser régulièrement. Il est moins adapté en appartement ou dans une maison assez restreinte en ville, mais trouve son bonheur dans un milieu rural.

Contrairement au Husky, le Labrador Retriever est très obéissant. Certes, le chiot est assez turbulent, mais il est beaucoup plus facile à éduquer si son maître est ferme et cohérent.

Entretien et alimentation

Le Husky Sibérien a une espérance de vie entre 11 à 13 ans en fonction de votre entretien et de son alimentation.  Vous devrez effectuer un brossage par semaine. Quant à son régime alimentaire, le husky doit manger des aliments riches en protéines et en lipides.

Par contre, si vous allez choisir le Labrador, sachez qu’il est sujet à l’obésité. Son espérance de vie tourne autour de 10 à 12 ans. Donc, la surveillance de son alimentation sera exigée.

Le plus important est de nettoyer régulièrement ses oreilles avec un produit spécifique recommandé par son vétérinaire. Faute de quoi il risque d’être affecté par les otites chroniques. En ce qui concerne l’entretien du Labrador, il suffit de le brosser régulièrement en printemps et en automne, pendant les périodes de mue.

Notre avis sur le Labrador et le Husky

Vous l’aurez compris, choisir entre Labrador et Husky est assez difficile, car ces deux races de chien peuvent toutes devenir un véritable membre d’une famille. Toutefois, si vous êtes un amoureux de la nature et que vous avez souvent du temps libre, il est conseillé d’opter pour le Husky.

Quant au Labrador, vous devrez le choisir si vous êtes à la recherche d’un chien de compagnie et d’assistance (il est souvent choisi comme chien guide).

 

Pourquoi est-il avantageux de passer du temps avec son chien ?

Considéré comme étant le meilleur ami de l’homme, il est très facile de se lier d’amitié avec un chien.  Protecteur envers son maitre, c’est un animal de compagnie affectueux et loyal. Toutefois, il est toujours important de prendre le temps de s’occuper de votre chien.

Non seulement, ce sera bénéfique pour lui mais également pour vous. En effet, des études ont prouvé que passer du temps avec un chien peut apporter santé et bien-être au quotidien. A travers cet article, nous allons voir les différents avantages particuliers que peut procurer les moments passés avec votre cher toutou.

Bien être et santé pour son maître

Passer des moments de détente avec un chien est une activité déstressant et libératrice. En effet, votre chien vous accueille de façon neutre, sans aucun jugement. Il vous montre une certaine bienveillance et une confiance complète.

Cette attitude est très bénéfique pour se libérer du stress de tous les jours et se détendre. De plus, les scientifiques ont découvert que le fait de caresser votre chien peut véritablement vous procurer une meilleure santé. Ces moments passés avec votre chien peut baisser votre tension artérielle et aussi votre rythme cardiaque.

Entre autres, il y a certaines races de chien qui aiment vraiment passer du temps avec leur maitre. C’est le cas par exemple du teckel à poil dur. Un chien curieux et malin, cette race de teckel est très attaché à son maitre et il adore jouer avec lui.

Le chien, un  médiateur social efficace

Outre les bienfaits physiques que peut vous apporter le temps passé avec votre chien, c’est également un rapprocheur social idéal. Par exemple, deux maitres de chien qui se rencontreront dans la rue peuvent se rapprocher facilement.

En passant du temps avec votre chien dehors, vous pouvez avoir l’avantage de rencontrer des personnes ayant un point commun avec vous : l’amour des toutous. Entre autres, le chien peut aussi intervenir pour améliorer la situation des personnes en difficulté sociale et physique. Une personne en difficulté moteur peut être plus autonome avec un chien d’assistance.

Améliorer la relation entre le chien et son maitre

Vous avez du mal à lier avec votre chien et cherchez peut être le moyen de créer plus de liens avec lui ? Il est peut-être temps de lui consacrer un peu plus de temps. En effet, la meilleure chose à faire pour nouer des liens avec votre chien est bien de passer des moments privilégiés avec lui. Il est important de lui montrer votre affection, de lui prouver que vous tenez à lui.

Vous pouvez faire des activités pour le divertir ou seulement faire des choses ensemble. Le plus idéal serait de sortir de temps en temps avec lui en promenade ou de lui lancer la balle. Même si ce n’est pas toujours très évident de trouver du temps pour votre chien, il faut éviter de le délaisser. Il est important de passer des moments avec lui pour qu’il sente bien avec vous.

Bien nourrir son chat : les conseils essentiels

Vous voulez une alimentation équilibrée pour votre chat ? Observez son comportement dans la nature. Faites preuve de bon sens, de lucidité et d’attention envers cet animal plein de charme.
Offrez-lui, tout d’abord, un lieu de repas accessible où trouver en toute quiétude une gamelle propre, accompagnée d’eau fraîche.

L’alimentation de votre chat

C’est celle qui est appropriée à son espèce. Une espèce prédatrice de petits mammifères, comme les souris, les oiseaux, les jeunes lapins. Il ne dédaigne pas non plus quelques lézards, orvets ou sauterelles. Votre petit félin est un pur carnivore qui chasse ses proies et les dépèce avec délectation. Votre minou domestique du 21e siècle ne vit pas de ses chasses régulières ? C’est ici que vous intervenez. Non, il ne s’agit pas de l’accompagner à la chasse (un peu contraignant, tout de même !) mais de lui proposer une alimentation respectant ses besoins naturels. En effet, tout comme les autres animaux, le chat a besoin de diversifier son alimentation pour pouvoir avoir tous les bienfaits, avoir un joli poil, une belle vitalité qui lui permettra de vivre longtemps et en bonne santé. Un domaine qu’il est important de ne pas négliger lorsque l’on adopte un chat !

Un apport en acides gras et taurine est primordial. Une carence provoque des problèmes dermatologiques, de reproduction pour l’un et une dégénérescence rétinienne et des problèmes cardiaques pour l’autre. Son alimentation idéale est composée d’environ 80 % de viandes variées et crues, pour les protéines et acides gras. La viande est très fraîche, car les chats ne digèrent pas la viande faisandée. On y ajoute 5 à 10 % d’organes, riches en taurine et en vitamine A , 10 à 15 % d’os qui apportent des minéraux. Le but est de reconstituer l’équivalent nutritif d’une proie. Si vous ne désirez pas vous en occuper, sachez que vous trouvez sur Internet des plats crus préparés que vous pourrez lui disposer devant sa niche !
La quantité quotidienne est de 30 à 50 g par kilo de son poids, selon son âge et son activité.

Certains aliments à éviter

Les céréales, principal ingrédient des croquettes, bouleversent le système digestif du chat. Si vous faites le choix des croquettes, privilégiez celles sans céréales, disponibles sur la toile.
Le sel (attention au thon en boîte) dégrade ses reins.
Les produits laitiers sont des aliments contre-nature qu’il ne synthétise pas.
Les alliums (oignons, ail, poireaux, etc.) et le raisin endommagent son foie et ses reins.
Les aliments trop gras sont source de pancréatite.
L’avocat est toxique pour son cœur et ses poumons.
La théobromine du chocolat perturbe son système nerveux, ainsi que le café, le thé les pépins et noyaux.

Doté d’une alimentation adaptée et équilibré, votre chat resplendit de vitalité. Regardez-le mastiquer sa pitance avec une belle énergie. Sa ligne est impeccable et sa fourrure est souple et lustrée. Ses dents sont blanches et son haleine saine. Il est superbe et c’est (un peu) grâce à vous.

Navigation