Catégorie : Chien

Comment fabriquer un coussin pour chien ?

Depuis la mi-mars, nous devons absolument rester chez nous, pour éviter que la pandémie de coronavirus ne prenne de trop d’ampleur. Bien sûr nous avons la possibilité de sortir, en particulier pour permettre à nos amis à quatre pattes de pouvoir gambader un peu et prendre l’air. Ils en ont autant besoin que nous, voire davantage. Promener son chien est autorisé et il y a même une case spécifique à cocher, sur l’attestation de déplacement. Mais le reste du temps, il faut s’occuper chez soi, en attendant que la crise sanitaire ne prenne fin. Alors pourquoi ne pas confectionner un joli coussin pour son chien ?

Se mettre à la couture pour son animal de compagnie

Nombreux sont les français qui, depuis le début du confinement, se découvrent des talents. Certains se mettent à la cuisine et concoctent des petits plats pour leurs proches, d’autres découvrent les plaisirs du tricot, ou encore de la couture. Bien sûr on trouve aussi les couturières qui n’ont jamais cessé d’imaginer des créations depuis qu’elle ont eu pour la première fois du fil et une aiguille enter les mains. Mais que l’on soit expérimenté ou non, on peut mettre à profit sa volonté de bien faire pour créer un coussin pour le placer dans le panier qu’on lui avait acheté sur www.animalis.com pour son chien.

Coudre un coussin avec ce que l’on a

Il y a toujours du tissu, dans une maison, qu’il s’agisse de mètres que l’on a achetés et que l’on avait rangés, ou bien de vêtements ou de draps que l’on n’utilise plus et que l’on peut recycler. Voilà la base sur laquelle on peut compter pour commencer. Si l’on n’a pas l’habitude de coudre, mieux vaut trouver un patron en ligne, ce sera mieux que de commencer absolument de zéro. Ensuite, une fois lancé, on pourra bourrer le tissu avec des chutes que l’on avait, ou bien avec des morceaux d’une serviette de bain que l’on aura découpée pour l’occasion, si l’on n’a pas de ouate à portée de main. Le bonheur de son animal au quotidien, cela vaut que l’on prenne du temps pour s’y consacrer pleinement !

De quelles maladies peut souffrir le Cocker spaniel anglais ?

Véritable chien de chasse, le Cocker spaniel anglais est un chien de constitution robuste. Il s’agit d’un chien enjoué et plein d’énergie. Il vous suffit de regarder sa queue toujours remuante pour vous rendre compte de sa joie de vivre et de sa bonne humeur. Généralement, cette race de chien est rarement confrontée à la maladie. Par conséquent si vous l’adoptez, il aura très peu de consultations chez le vétérinaire. Toutefois, il est possible que quelques spécificités liées à la race favorisent l’apparition de certaines maladies plus ou moins inconfortables pour l’animal. On vous les présente rapidement.

Brève présentation du Cocker spaniel anglais

D’origine britannique, le Cocker spaniel anglais est une race de chien très social. Il est répertorié, selon la Société centrale canine, dans le groupe huit des retrievers, chiens leveurs de gibier et chiens d’eau. En effet, destiné à la chasse depuis ses origines, ce chien s’était particulièrement illustré comme leveur de bécasses. D’ailleurs, son nom « cocker » vient du mot anglais « woodcock » qui signifie « bécasse ». Comme comportements et caractères, le Cocker spaniel anglais est affectueux, calme et protecteur. Mais étant donné que c’est un chasseur-né, donc très énergique, il a besoin de beaucoup d’exercices pour être épanoui et en bonne santé. L’entretien de ce chien n’est pas du tout compliqué. Il suffit de brosser et de peigner régulièrement.


Les maladies chez le cocker

À l’instar des nombreuses autres races, le Cocker spaniel anglais peut être malheureusement confronté à différentes affections. Ces dernières sont dans la majorité des cas d’origine génétique. Au nombre, ces maladies sont en général héréditaires, c’est-à-dire transmises par les parents.

L’APR : Atrophie Progressive de la Rétine

L’Atrophie Progressive de la Rétine est une perte progressive de la vision. Elle se caractérise par la dégénérescence puis la mort des cellules rétiniennes. Cette maladie héréditaire de l’œil peut aller jusqu’à la cécité totale de la vue. Elle apparait entre 2 et 12 ans et s’exprime de trois manières chez votre animal. Dans le premier cas, il peut être un sujet saint. Là, il n’est pas un porteur du gène, donc il ne la transmettra donc pas à ses enfants. Dans le deuxième cas, il peut être un sujet sain et porter le gène. Dans ce cas, il le transmettra à sa descendance. Dans le troisième cas, il peut être un sujet atteint. Là, il va exprimer la maladie et sa descendance aura forcément des sujets porteurs ou atteints. Notifions que L’APR n’a aucune incidence sur l’espérance de vie de l’animal qui, en général, est de 15 ans. D’ailleurs, il ne figure pas dans le top des 10 animaux dont l’espérance de vie est la plus courte.

La dysplasie des hanches

Cette affection est liée à une défaillance ligamentaire. Elle engendre une déformation de l’articulation de la hanche et l’apparition d’arthrose précoce. Elle se manifeste habituellement par des boitements et des difficultés à se mouvoir.

La néphropathie familiale

C’est une pathologie liée à une insuffisance rénale précoce. Elle apparait entre 6 mois et 2 ans.

Ses symptômes sont :

  • consommation excessive d’eau ;
  • volume excessif d’urine, perte de poids ;
  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • insuffisance rénale progressive et irréversible jusqu’au décès de l’animal.

Un élevage pour trouver un Teckel à poil dur

Vous avez tendance à succomber à toutes les annonces proposées sur les sites classiques, mais les mauvaises nouvelles sont souvent au rendez-vous. Il y a de grandes chances pour que les portées soient importées, les chiots sont alors malades et la durée de vie est forcément limitée. Il est préférable de vous attarder sur des professionnels en France qui répondent à toutes les normes en vigueur et vous êtes certain d’avoir une vraie traçabilité. Il est donc possible de trouver un élevage de Teckel nain à poils durs et tous les chiots sont inscrits au LOF. Vous avez donc de vrais papiers pour ces animaux qui sont conçus dans la totale légalité.

Des prix élevés, mais justifiés

Certes, il est toujours complexe de débourser aux alentours de 1500 euros pour un chien, mais ce prix est motivé par les éleveurs. En effet, ils sont élevés dans les meilleures conditions, ce qui implique forcément une alimentation spécifique, des soins, des visites chez le vétérinaire, des vaccins… Cela demande un coût élevé et sur les sites classiques, les tarifs peuvent être divisés par deux, mais il y a de grandes chances pour que les chiots soient malades, ils sont susceptibles de mourir quelques semaines plus tard. Il est alors préférable de vous rapprocher de ces experts qui peuvent vous fournir un arbre généalogique.

Le Teckel nain apprécie la chasse

Ces boules de poils sont des compagnons parfaits pour ceux qui aiment les activités ou une vie relativement tranquille. En effet, le caractère est très agréable, il est rythmé par une bonne dose de courage et de volonté. Il apprécie forcément la chasse puisque sa race est prédestinée à ces activités. Ces animaux sont également très affectueux, si vous avez des enfants, ils seront des compagnons indispensables, mais vous devez forcément vous attarder sur une bonne éducation de votre chien.

Comment choisir son chien de compagnie ?

L’adoption d’un animal de compagnie n’est pas une décision facile et il ne faut pas oublier que c’est souvent une charge avec des contraintes à gérer. Lorsqu’on souhaite adopter un animal de compagnie, il faut avoir en tête que cela n’est pas un jeu. Les chats et les chiens ont beau être indépendants, il faut s’en occuper, les nourrir, les dorloter et passer du temps avec eux pour les éduquer et éviter qu’ils s’ennuient. Les chiens comme les chats ont besoin d’affection et d’attention pour être heureux. Choisir son chien, c’est choisir une race qui puisse convenir à votre mode de vie. Un gros chien ne sera pas très heureux dans un petit appartement. Il vaut mieux attendre d’avoir plus d’espace pour le bien-être de votre animal. 

Le choix d’un chien joueur et affectueux

Les chiens adorent jouer, mais certaines races sont encore plus demandeuses que d’autres. Le bichon maltais est une boule de poil pleine de surprise et idéale pour les enfants. Ils sauront bien s’entendre pour faire les quatre cents coups. Il est bien sûr possible de trouver des chiots bichons maltais à vendre. L’achat d’un bichon est une valeur sûre pour toutes les familles en quête d’un compagnon affectueux et plein de vie. L’avantage est qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’une grande maison ou d’un grand jardin. Ce genre de chien s’adapte à votre habitat sans difficulté et vous n’aurez pas de nuisance sonore à gérer avec vos voisins. Ce sont des animaux discrets même lorsqu’ils restent seuls une journée entière, sans leurs patrons. 

Quel est le budget à prévoir pour un chien de compagnie ?

Tout dépend du chien que vous voulez adopter. Les chiens de race peuvent être très onéreux alors qu’ils ne seront pas toujours les meilleurs compagnons à vivre. Si vous souhaitez faire des concours ou des portées, il vaut mieux investir pour assurer votre avenir.  En tout état de cause, le budget d’un animal de compagnie ne se limite pas à l’achat. Il faudra prévoir les visites vétérinaires au moins annuellement, mais aussi la nourriture. Avoir un chien nécessite un certain budget.

Comment apprendre à son chien à se mettre couché ?

Le « couché » est un ordre important à apprendre au chien et pourtant, beaucoup de maîtres se contentent uniquement du « assis ». En effet, se mettre couché est un signe de soumission pour le chien, mais aussi de confiance.

Accepter cette vulnérabilité sur simple ordre de son maître équivaut un beau témoignage d’amour et un grand contrôle de son excitation naturelle.

Comment apprendre au chien à se coucher ?

Pour tous ces ordres de base, vous ne devez jamais le faire par violence ou en utilisant des accessoires d’éducation. Les colliers de dressage que l’on trouve des sites comme celui-ci sont dédiés à punir de l’agressivité, à faire cesser une fugue ou à stopper des aboiements.

L’éducation du couché est bien plus efficace avec les méthodes positives. Demandez à votre chien de se mettre assis. Une fois qu’il est assis, réussissez votre prouesse grâce à son obsession de la nourriture. Montrez-lui une croquette en maintenant l’ordre de rester assis.

Puis, venez la mettre entre ses pattes avant. Le chien va alors se pencher pour l’attraper. Avancez-la devant lui en la maintenant proche du sol. Pour l’atteindre, il se retrouve alors obligé de s’étendre. Dites à ce moment « couché » et vous pouvez, au départ, l’aider en appuyant un peu sur son dos pour qu’il se retrouve parfaitement allongé.

Renouvelez l’exercice plusieurs fois par jour. Les chiens étant intelligents, ils comprennent vite le fonctionnement et en quelques semaines, le simple mot « couché » suffira pour obtenir qu’il s’allonge. La queue battant dans tous les sens et attendant sa friandise avec joie, il aura totalement oublié que cette position n’est pas la plus confortable.

Puis, commencez à dire cet ordre quand vous êtes dehors ou lors d’une situation stressante. Quand il vous écoute, alternez entre les caresses / mots de félicitations et les friandises pour le récompenser. Cela évitera de devoir sans cesse sortir avec des friandises ou de le faire grossir…

Généralement, vous réussirez à obtenir des beaux « couchés » en moins de deux mois avec de jeunes chiens ou ceux à l’écoute.

En vidéo, c’est encore plus facile de comprendre la technique d’apprentissage !

Quand utiliser cette technique ?

Cette technique est drôle quand vous souhaitez montrer à des enfants ou des amis que vous êtes un bon maître et qu’il vous écoute… Mais, ce n’est pas un jeu de cirque. Il y a de vrais intérêts à apprendre cette consigne au chien.

La première est de calmer son excitation face à un autre chien ou un humain. Quand il tire comme un fou ou jappe pour les voir, demandez-lui de se coucher. Restez à distance s’il le fait pour un autre animal afin de ne pas le mettre dans une situation de dominé non naturelle.

Cela peut aussi être fait quand vous attendez chez le vétérinaire ou que vous souhaitez laisser le chien dans une situation d’attente. Par exemple, si vous allez à la boulangerie et que l’animal est interdit dans l’enceinte, faites-le s’allonger à l’entrée de la boutique le temps que vous achetiez votre pain.

En quelques mois, cette position peut même devenir un comportement réconfortant pour le chien. L’associant à des félicitations futures de votre part et, il faut l’avouer, confortable, le couché accompagne alors son quotidien comme le rappel.

Pour tout savoir sur la race de chien Shiba Inu

Visage semblable à celui du renard, élégant, actif et indépendant, le Shiba Inu est un chien originaire du continent asiatique. Il est généralement de petite taille avec un front large semblable à celui du renard. Comme tous les chiens, il très fidèle et performant pour la garde du troupeau. Son entretien implique cependant des dépenses assez importantes. Son espérance de vie est généralement de 13 ans. Si vous projetez d’en élever un, vous devez rapidement essayer de limiter son instinct afin de limiter au plus les dégâts. Pour en savoir plus sur la race de chien Shiba Inu, consultez cet article.

Quelques informations utiles sur la race de chien Shiba Inu

Le Shiba Inu est un chien originaire des pays asiatiques plus précisément du japon. La race Shiba Inu a failli disparaître dans les années 1912 et 1926 en raison de la forte importation de chiens européens au japon au courant de la révolution industrielle japonaise. Pour la préservation de cette race, un groupe d’amateur de ladite race a été mis sur pied vers les années 1928. Quelques années plus tard, le Shiba Inu est devenu un trésor voir un patrimoine national au japon. Pour plus d’informations sur la race de chien Shiba Inu, n’hésitez pas de vous rapprocher de votre vétérinaire. 

L’entretien du Shiba Inu

Le Shiba Inu est naturellement un animal indépendant considéré comme peu affectueux. Mais dans tous les cas, il conviendrait de le dresser afin de limiter son instinct. A ce niveau, il convient de l’éduquer dès son plus jeune âge en lui donnant des jouets. Il peut cependant être non accueillant envers les étrangers et les autres animaux comme les chats. Afin de l’éduquer de manière adéquate, le mieux serait de lui trouver un jardin car c’est un animal énergétique. 

Ne craignez surtout pas pour votre responsabilité civile, car c’est chien qui n’aboie pas beaucoup. Pour ce qui est des risques sanitaires intrinsèques à l’animal, il n’y a pas grand-chose à craindre. Ménagez-vous pour respecter vos rendez-vous chez le vétérinaire. Pour l’alimentation, prévoyez de la viande avec peu de matière grasse avec des légumes et du riez en complément. Toutefois l’élevage du chien pour les besoins des travaux champêtres est beaucoup plus apprécié que l’élevage à domicile en raison de l’aspect sanitaire. 

Pourquoi est-il avantageux de passer du temps avec son chien ?

Considéré comme étant le meilleur ami de l’homme, il est très facile de se lier d’amitié avec un chien.  Protecteur envers son maitre, c’est un animal de compagnie affectueux et loyal. Toutefois, il est toujours important de prendre le temps de s’occuper de votre chien.

Non seulement, ce sera bénéfique pour lui mais également pour vous. En effet, des études ont prouvé que passer du temps avec un chien peut apporter santé et bien-être au quotidien. A travers cet article, nous allons voir les différents avantages particuliers que peut procurer les moments passés avec votre cher toutou.

Bien être et santé pour son maître

Passer des moments de détente avec un chien est une activité déstressant et libératrice. En effet, votre chien vous accueille de façon neutre, sans aucun jugement. Il vous montre une certaine bienveillance et une confiance complète.

Cette attitude est très bénéfique pour se libérer du stress de tous les jours et se détendre. De plus, les scientifiques ont découvert que le fait de caresser votre chien peut véritablement vous procurer une meilleure santé. Ces moments passés avec votre chien peut baisser votre tension artérielle et aussi votre rythme cardiaque.

Entre autres, il y a certaines races de chien qui aiment vraiment passer du temps avec leur maitre. C’est le cas par exemple du teckel à poil dur. Un chien curieux et malin, cette race de teckel est très attaché à son maitre et il adore jouer avec lui.

Le chien, un  médiateur social efficace

Outre les bienfaits physiques que peut vous apporter le temps passé avec votre chien, c’est également un rapprocheur social idéal. Par exemple, deux maitres de chien qui se rencontreront dans la rue peuvent se rapprocher facilement.

En passant du temps avec votre chien dehors, vous pouvez avoir l’avantage de rencontrer des personnes ayant un point commun avec vous : l’amour des toutous. Entre autres, le chien peut aussi intervenir pour améliorer la situation des personnes en difficulté sociale et physique. Une personne en difficulté moteur peut être plus autonome avec un chien d’assistance.

Améliorer la relation entre le chien et son maitre

Vous avez du mal à lier avec votre chien et cherchez peut être le moyen de créer plus de liens avec lui ? Il est peut-être temps de lui consacrer un peu plus de temps. En effet, la meilleure chose à faire pour nouer des liens avec votre chien est bien de passer des moments privilégiés avec lui. Il est important de lui montrer votre affection, de lui prouver que vous tenez à lui.

Vous pouvez faire des activités pour le divertir ou seulement faire des choses ensemble. Le plus idéal serait de sortir de temps en temps avec lui en promenade ou de lui lancer la balle. Même si ce n’est pas toujours très évident de trouver du temps pour votre chien, il faut éviter de le délaisser. Il est important de passer des moments avec lui pour qu’il sente bien avec vous.

Comment chouchouter son chien ?

Le chien est un des animaux de compagnie les plus appréciés des ménages français. Les petits comme les grands adorent passer du temps avec cet animal, le caresser, lui donner son bain, le promener, etc. Et pour certains, les chiens sont vraiment de petits stars, que ce soit au niveau du confort à la maison, de la nourriture ou autre détail encore. Mais comment savoir si nous procédons de la bonne manière ? Quels sont les gestes requis pour que votre chien se sente comme un roi ?

Le toilettage

Avoir un chien est une idée très tentante, que ce soit pour les petits ou pour les grands, mais ce qu’il faut savoir que cela implique également beaucoup de responsabilités. Cet animal a besoin qu’on prenne soin de lui, qu’on le nourrisse, qu’on s’occupe de ses besoins, qu’on l’éduque, voire même qu’on le dresse et bien d’autres encore. Bref, il a besoin qu’on le chouchoute.

Si vous avez peur de vous y prendre mal et ne savez pas vraiment comment bien laver son chien, il vous est tout à fait possible de vous rendre dans un salon de toilettage pour chiens et de confier votre bête à un professionnel. Ce dernier prendra notamment en charge son bain et son séchage, la coupe de ses ongles, l’épilation, etc. Il peut aussi s’occuper des chiens disposant de poils qui sont très emmêlés.

Les soins préventifs

Hormis l’hygiène et les soins de beauté nécessaires au confort et au bien-être de votre animal, il faut également penser aux soins préventifs. Pour cela, il est nécessaire de se rendre chez le vétérinaire pour des consultations médicales. Même si votre animal ne présente aucune maladie apparente, vous devez faire des examens de temps à autre afin de vous assurer que tout va bien.

Votre médecin vétérinaire peut vous recommander de vacciner votre chien pour lutter contre certaines maladies, telles que l’hépatite contagieuse canine, la maladie du Carré et la rage. Il peut aussi lui prescrire des traitements antiparasitaires qui sont particulièrement indispensables.

Les accessoires et le repas

Si vous avez envisagé de lui choisir un panier ou un canapé pour chien, vous devez analyser quelques critères importants afin de lui permettre de se reposer en toute tranquillité et avec tout le confort dont il a besoin. Suivant votre goût et vos possibilités, vous pouvez choisir entre des paniers en plastique, des paniers faits en coussin, des paniers matelas, des paniers tapis, des paniers couvertures, etc. Ce ne sont pas les modèles qui manquent.

Afin de changer un peu des produits industriels, vous pouvez aussi préparer des friandises maison pour chiens et vous n’avez pas besoin de disposer des qualifications d’un cordon-bleu pour y arriver. Vous pouvez, entre autres, lui préparer des biscuits et des gâteaux avec des ingrédients majeurs qui peuvent varier en fonction de votre humeur et des besoins de votre chien. Vous pouvez faire des cookies à la citrouille, des biscuits au beurre d’arachide, des gâteaux au thon, des croquettes, etc. Cela peut aussi lui témoigner tout votre dévouement.

Mon chien a-t-il pu transmettre la gale à mon enfant ?

Plus d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie en France et le chien se trouve en tête de liste, suivi du chat, du poisson et du rongeur. Un des animaux domestique les plus appréciés des français et surtout des enfants, le chien peut être un ami fidèle d’autant plus qu’il est très intelligent. Cependant, l’élever n’est pas sans risque. Tout comme l’intégralité des êtres vivants, il peut présenter des maladies, dites « zoonose » pour le cas des animaux, c’est-à-dire, qui peuvent être transmissible de l’animal à l’homme. Parmi elles figure la gale.

Quels sont les risques ?

Provoquée par des acariens microscopiques, la gale du chien se présente sous trois formes différentes, dont la gale des oreilles, la gale sarcoptique et la démodécique ou la démodécie. Étant une maladie parasitaire, elle est contagieuse. Par un contact direct avec un animal atteint de cette maladie, le propriétaire risque de la contracter. Les enfants sont les plus exposés à cette contamination, notamment s’ils sont très proches de leur chien. Le risque de transmission des zoonoses reste élevé chez les tout petits et la gale peut vite se propager par les caresses.

Est-ce inquiétant ?

Cette maladie de la peau qui touche le chien reste douloureuse et irritante pour la bête. Bien qu’elle ne soit pas mortelle, il ne faut pas oublier de noter qu’elle est très contagieuse. Si vous possédez un chien et qu’il est très proche de vos enfants, il faut que vous appreniez à identifier ce genre de maladie. Elle se manifeste le plus souvent par des démangeaisons importantes, des plaques rouges, des croûtes et des boutons.

Le traitement de la gale est basé sur la prise d’antibiotiques dans un délai qui peut s’étendre jusqu’à 10 jours. Comme c’est une maladie bénigne, elle reste facile à gérer, à moins d’être diagnostiquée à temps. En effet, si elle est vite repérée, elle n’est pas difficile à traiter.

Vous devez faire attention au moindre comportement de votre toutou. Un changement fréquent de position peut, entre autres, vous alerter. Un léchage compulsif peut aussi vous servir d’alarme sur l’état de santé général de votre chien. En cas de vomissements, une consultation chez le vétérinaire s’impose.

Mieux vaut prévenir la gale que guérir

Comme tout être vivant, le chien n’est pas non plus exempt de maladies. Cependant, il est tout à fait possible de les prévenir, que ce soit par la vaccination ou par les antiparasitaires. Une consultation régulière chez le vétérinaire est aussi une sage décision. Pour le cas de la gale, il faut inspecter le plus souvent le pelage de l’animal afin de déceler des parasites ou des plaies. Cette opération est également conseillée en ce qui concerne les oreilles de la bête.

Par ailleurs, il y a toujours des mesures à prendre en cas de gale et il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car, même s’il n’y a pas de vaccin contre la scarlatine, il est tout à fait possible de la prévenir avec des règles d’hygiène strictes, que ce soit individuellement ou collectivement. Il est essentiel de garder en tête qu’une bonne hygiène est toujours l’une des plus grandes préventions. Les bains, l’entretien des espaces de jeu de l’animal et la désinfection de ses espaces de vie sont des points très importants.

Adopter un chien : ce qu’il faut savoir

Tout le monde sait que le chien est le meilleur ami de l’homme. Il est avec le chat l’animal le plus domestiqué. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il sera facile de s’en occuper. En effet, différentes mesures sont à prendre avant de se lancer dans l’adoption d’un chien. Voici alors quelques informations à savoir pour que l’adoption du chien ne tourne au désastre.

Etre prêt à l’aimer

Le chien est un animal de compagnie qui est très utile. En quelque sorte, c’est un membre à part entière de la famille. Mais tout le monde n’a pas forcément les mêmes goûts, même au sein d’une même famille. Il faut alors s’assurer que chaque membre de la famille est pour le fait d’adopter un chien. S’il y en a un qui n’aime pas du tout les chiens, cela risque de poser des problèmes aussi bien au chien qu’au sein de la famille.

Avoir un bon budget

Un chien ne mange pas de la terre. Par conséquent, son alimentation requiert un certain investissement, sinon il risque d’être mal nourri. La quantité et la qualité de sa nourriture doivent parfaitement être respectées. A part la nourriture, il faudra aussi penser à lui procurer des jouets, des colliers, le faire vacciner, l’emporter régulièrement chez le vétérinaire, etc.

S’engager pour le long terme

En moyenne, un chien vit entre 10 et 20 ans, selon la race. Le fait d’adopter un chien constitue donc un engagement pour le long terme. Si l’on est sûr de pouvoir s’occuper de lui pendant tout ce temps, il n’y a aucun problème. Mais si au bout d’une ou deux années on va l’envoyer au refuge, cela n’en vaut pas la peine.

Accompagner son épanouissement

Le chien est un animal intelligent, mais il est nécessaire de l’assister pendant qu’il grandit. Eduquer un chien requiert une grande patience car il ne pourra pas assimiler tout ce qu’on lui demande en une seule fois. Il faut également veiller à jouer avec lui, faire des exercices avec lui, le promener, etc.

Prévoir les absences

Le chien est un animal fidèle et il tient beaucoup à son maître. Le fait qu’on le laisse seul pendant toute la journée est déjà suffisant pour le déprimer. Il sera donc nécessaire de trouver quelqu’un qui en prendra soin jusqu’à l’arrivée du propriétaire. Pendant les vacances, s’il est impossible de l’emporter avec soi, il vaut mieux trouver quelqu’un chez qui le déposer temporairement jusqu’à ce que l’on soit de retour.

Navigation