Catégorie : Animaux de la ferme

Comment avoir des poussins ?

Comment avoir des poussins

Si vous voulez avoir des petits poussins dans votre jardin,  vous avez deux options : faire éclore les œufs fécondés par la poule ou utiliser un incubateur pour faire éclore les œufs fécondés. Retrouvez toutes les informations dont vous avez besoin pour avoir des poussins dans cet article.

L’importance d’un coq pour obtenir des poussins

Une poule a la possibilité de pondre des œufs même sans un coq. En revanche, il vous faut impérativement avoir un coq pour féconder les œufs et espérer des poussins.

Si vous ne voulez pas prendre de coq, vous pouvez également acheter des œufs déjà fécondés. En consultant les annonces ou l’éleveur, il est facile de trouver quelque œufs déjà fécondés à vendre pour commencer l’élevage.

Identifier une poule fécondée

Si vous n’avez pas pu observer l’accouplement et que vous avez un doute, surveillez vos poules.

Une poule fécondée change de comportement. Elle siffle et mord en s’approchant des œufs qu’elle éclot aussitôt lorsqu’ils sont tous pondus, c’est-à-dire après environ une semaine à 10 jours.

Elle arrache des plumes de son ventre pour les placer dans son nid afin de maintenir une température constante pour ses œufs, qu’elle fait tourner plusieurs fois par jour. Le temps d’incubation dure alors 21 jours. La poule ne se lève du nid que pour manger et boire rapidement.

Incubation naturelle avec la poule couveuse

Lorsqu’elles commencent la couvaison, respectez le calme et la tranquillité des poules. Ne les traitez pas trop souvent ou de préférence la nuit, afin de ne pas trop les déranger.

La couvaison d’une manière naturellement ne commence qu’une dizaine de jours et dure 21 jours. N’oubliez pas qu’une poule peut pondre jusqu’à 10 œufs ou 10 futurs poussins potentiels. Il est essentiel d’assurer le bien-être de l’animal pendant la couvaison, car cela maximise les chances de réussite.

Pour ce faire, aménagez-lui un nid confortable, de préférence dans un coin sombre, loin de ses compagnons afin de ne pas la déranger. Vous pouvez faire muer dessus pour l’isoler et éloigner sa future progéniture des prédateurs.

De plus, placez de l’eau et de la nourriture à proximité pour plus de confort. Ne vous inquiétez pas si elle arrache les plumes de son ventre pendant ce temps et transpire beaucoup.

Incubation artificielle : incubateur électrique

Si vous choisissez l’incubation artificielle, vous devez acheter une couveuse automatique.

Placez l’incubateur dans une pièce chaude et sans courants d’air. Allumez-le 24 heures avant de mettre les œufs pour vous assurer que tout fonctionne bien. Posez les œufs à plat après en avoir retiré la poussière et la saleté avec un chiffon.

Conservez-les à 16-18 °C jusqu’à incubation. Cela commence entre les jours 2 et 7 après le dépôt.

Pendant les 18 premiers jours d’incubation, les œufs doivent être retournés deux fois par jour pour empêcher l’embryon de coller à la coquille. Surveiller l’humidité dans l’incubateur pendant toute la période : 65 % d’humidité jusqu’au 19ᵉ jour.

Astuces pour bien suivre la couvaison des œufs

Le bon développement du poussin peut être vérifié à l’aide d’un appareil appelé mire-œuf. Il illumine l’intérieur de l’œuf pour observer ce qui s’y trouve. Cela permet de retirer l’œuf s’il ne se développe pas.

Avant de retirer le poussin, il faut le laisser sécher dans un incubateur pendant une journée sans le nourrir, car il doit vider le tube digestif. Lorsque cette période sera terminée, il pourra commencer sa vie sereinement.

Vaches laitières : comment bien les soigner ?

Une vache bien nourrie et bien logée est une vache en pleine forme. Elle produit ainsi du lait de qualité et c’est aussi pourquoi l’éleveur doit surveiller la santé de ses vaches laitières, notamment lors de la traite. Découvrez dans cet article comment bien soigner vos vaches pour une production de qualité.

Suivre les conseils du vétérinaire

Pour que vos vaches vivent dans de bonnes conditions, il est conseillé de bien prendre soin de leur(s) étable(s), de leur(s) enclos et de tout ce qui s’y trouve, et bien sûr des vaches en question. Vous devez leur faire les vaccins requis pour leur bonne santé et recommandés par le vétérinaire. De plus, vous devez faire bien attention aux détails lorsque vous les nourrissez et lorsque vous les laissez brouter.

En effet, lorsqu’elles broutent, elles sont exposées à plusieurs types de maladies selon le type de fourrage que vous leur offrez. Ces maladies peuvent être aussi dues à la période de l’année pendant laquelle elles broutent et aussi à leur cycle reproductif. Seul un bon vétérinaire doit vous prescrire des médicaments appropriés ou vous assister lors de l’élevage de ces dernières. Les médicaments pour vaches laitières chez Zoosanté par exemple, sont de bonne qualité et appropriés pour maintenir vos vaches laitières en parfaite santé.

Parmi les facteurs à risques pouvant affecter la santé de vos vaches, notez que les herbes riches (en pleine pousse) mélangées avec du trèfle peuvent provoquer des ballonnements. Aussi, si le sol est pauvre en magnésium, elles pourraient souffrir de tétanie d’herbage. En outre, lorsqu’elles mangent du fourrage qui gèle ou meurt rapidement à cause du manque d’humidité, elles pourraient courir le risque d’un empoisonnement aux nitrates.

Ceci arrive souvent pendant les périodes de sécheresse ou lors de gelées soudaines. Il existe aussi d’autres maladies comme la fièvre de lait. C’est pourquoi vous devriez consulter votre vétérinaire afin de prévenir une fièvre de lait, mais aussi toutes les autres maladies indésirables.

Bien nourrir et abriter vos vaches

Comme tous les animaux, les vaches doivent bien se nourrir et boire assez d’eau afin d’être en bonne santé. Elles ont également besoin d’un abri et d’un espace convenables afin de se déplacer librement.

Vous devrez posséder une étable suffisamment grande pour permettre à vos vaches d’être à l’abri durant la périodes de l’année où les températures et les intempéries sont plus rudes. Prévoyez également des abreuvoirs à proximité pour qu’elles puissent y avoir accès en permanence. Il est aussi indispensable de mettre des blocs de minéraux à leur disposition. En effet, la plupart des aliments qu’elles mangent ne contiennent pas toujours les nutriments dont elles ont besoin pour être en bonne santé.

En somme, pour bien soigner vos vaches, il est recommandé de bien les nourrir et les abriter afin d’éviter certaines maladies, mais aussi de faire appel à un vétérinaire. Ce dernier est à même de prescrire les médicaments adéquats en cas de maladies. Vos vaches donneront par la suite du lait de qualité et riche en vitamines.

Navigation